180px_Logo_QuiveutlapeaudeRogerRabbit

Hollywood, 1947.

18959141_w434_h_q80Roger Rabbit, un lapin acteur, est accusé du meurtre d'un producteur de dessin animé.

Le mobile coule de source: Roger se serait vengé d'une « infidélité » de sa femme, la pulpeuse Jessica Rabbit, dont les formes empruntent au moins autant à Marilyn Monroe qu'à une bouteille Coca-Cola des années 50.

marilyn_monroe210rogerrabbitjessica

Poursuivi par les Fouines, agents du juge DeMort, le lapin traqué se précipite chez Eddy Valiant, le détective "humain" officiel des Toons (les personnages de dessins animés), avant que son frère ne soit assassiné par l'un d'eux.

18959147_w434_h_q80S'il est lumineux pour les initiés, ce pitch peut laisser dans l'expectative les quelques malheureux privés de sortis en 1988 (pour ma part, je l'ai vu au cinéma avec ma maman) et passés à côté de ce film d'animation, prouesse technique des studios Disney.

Nul besoin de s'appesantir davantage sur ce monument de l'animation auquel nous pouvons rendre hommage de la plus simple des manières : en lui offrant nos yeux pour une nouvelle séance.

Je vous invite, en conséquence, à vous procurer dérechef, si elle ne trône pas déjà sur vos étagères, la cassette VHS, le dévédé, le HD-DVD (ah oui, mais là, y'a plus de lecteur sur le marché pour le lire, forcément...), le Blue-Ray (ah non, désolé, c'est une grosse arnaque, je ne peux pas vous recommander cela), l'UMD Sony (ah, mince, encore un entubage de consommateur!) ou tout autre support (même dématérialisé, voire surtout) qui vous permettra de voir ceci :

18959145_w434_h_q80DeMort18959142_w434_h_q80

Et n'oubliez pas... Faites très attention à "la trempette" ; vous risqueriez de perdre tous vos toons !