2470816810_42cbd96511Si nos trajectoires sont personnelles, nous nous déplaçons tous (ou à peu près).

Aussi singulier qu'est notre itinéraire, il emprunte l'infrastructure autoroutière, souvent les voies goudronnées, parfois les sentiers perdus.

Nous sommes à la fois le carburant, le moteur et les gaz de notre véhicule dont nous enrichissons le mélange à la pompe de chaque carrefour.

Si nous étions un bus, le chauffeur serait inconscient, le contrôleur âgé de 7 ans et les passagers se révèleraient à l'image de notre planète : multiple, inégalitaire et paradoxale.

Et pourtant, "elle" tourne jusqu'à ce que notre tacot déniche la tanière du soleil !

Dans la préparation de cette rencontre (dont Rahan est l'organisateur), je vous convie à aborder une nouvelle rubrique intitulée # Projection # et à voguer vers les quelques liens qui la composent et qui élargissent les thèmes approchés dans les différents articles.

fleche_droiteLa rétrospection constitue une aide à notre projection dans le présent, au développement de notre faculté créatrice. Elle ouvre au respect et la compréhension de nos références, nos inspirations, nos intuitions et à leur dépassement.

Vous trouverez ces adresses au pied de la colonne de droite (couleur caca d'oie), sous le bloc archives. Au passage, libre à vous de vous inscivre à la newsletter !

En vedette américaine, le blog de eBoy, plusieurs artistes allemands dont Alice et moi-même avons connu l'oeuvre au Japon (via Reijin) et qui s'essaient à une déclinaison nouvelle : le pixel art, fusion enthousiasmante d'une passion pour le rétrogaming, les peintures de Bruegel et Sim City.

ville_eboy

De leur côté, exploitant au maximum les capacités musicale d'une Gameboy, les SidAbitBall font revivre les sonorités magiques des consoles 8 bits. Ci-dessous, une inattendue interprétation de la mauvaise réputation sur la scène du très électronique et très urbain divan du monde.

Parlons enfin de la Gaffa Gallery qui s'applique, en ce moment même (du 4 octobre 2009 au 31 janvier 2010. sources : www.gamesandgeeks.com), à éclairer sous un jour nouveau les ruelles anciennes de Sidney. Comment me demanderez-vous ? A l'aide de briques lumineuses dont l'inexorable chute du jeu Tetris aurait été stoppée par ces quelques murs... de briques.

tetris_street_001 tetris_street_002 tetris_street_004 tetris_street_005 tetris_street_007

Est-il nécessaire d'aller aussi loin pour apprécier la folie du fan art ? Non ! Immodérément passionnée, la ville de Toulouse a choisi de se doter d'une bouche de métro à la gloire du jeu préféré de Newton (tout anachronisme égal par ailleurs). Au passage, apprécions le croquignolet nom de la station, témoin authentique du franchissement de la Loire.

metro_tetris

Assommée par cette démonstration de force, votre curiosité est devenue insatiable, votre désir de découverte empreint d'une ardeur que nul ne saurait réprimer. Enserrez-vous dès à présent des autres liens, vous, fétichistes du bondage culturel, et ne manquez pas de consulter régulièrement les mises à jour de la rubrique.